Des idées plein la tête

lundi 13 mars 2017

Le canapé blanc

IMG_3259

 

Dans le salon télé, il y a un canapé.

Je le voulais blanc pour la douceur, pour le contraste avec le mur vert foncé en face.

Peut-être pas la couleur idéale avec 4 enfants pas très regardants.

Donc déhoussable.

J'aime ces jours de soleil et de vent qui sont parfaits pour le lavage de la housse. En quelques heures tout est enlevé, lavé et repositionné (jamais repassé ;-))

J'aime l'odeur du linge frais et cette luminosité du blanc retrouvée même si ça ne dure pas lontemps. 

J'aime l'effet reposant de ce travail une fois qu'il a été accompli.

Ce n'est qu'un canapé, pas très confortable surtout aux yeux de l'homme de la maison mais c'est aussi là qu'on peut tous s'entasser bien serré ou au contraire se retrouver seul pour lire car la pièce est un peu décentrée créée dans un bout du garage.

Je ne sais pas trop pourquoi je raconte tout ça, peut-être pour vous dire qu'il y a du bonheur dans des tâches pas très fun, peut-être pour dire que derrière les objets du quotidien il y a ce qu'on en fait.

Belle semaine à tous

 

Posté par tulipette à 09:25 AM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 20 janvier 2017

Bien terminer pour bien commencer

En 2016 nous avions décidé de ne pas rentrer en Belgique pour les fêtes et de nous offrir une semaine au ski profitant de notre vie en Provence pour aller dans une station des Alpes du Sud a seulement 250 kilomètres de la maison. 

IMG_2740

Nous avons passé un petit réveillon entre nous vraiment tout simple, on avait organisé un tirage au sort et chacun a reçu un petit cadeau. Plus les années passent et moins j'aime la foule. Eviter les magasins en période des fêtes pour la course aux cadeaux a été un soulagement.

Le jour de Noël, nous avons mangé les restes avant de prendre la route vers 13h00 pour arriver vers 17h00. N'étant pas LA motivée du ski de la famille, c'est mon homme qui avait tout réservé et je ne savais pour ainsi dire rien de l'endroit où nous allions mais je savais que je n'aurais rien à faire ;-)
J'avais quand même quelques craintes parce-que nous allions dans un club et qu'en général, je n'ai pas franchement l'esprit "club". J'ai toujours du mal à comprendre les gens qui partent en famille au club et qui déposent leurs enfants le matin aux animations pour les retrouver en fin de journée après qu'il aient mangé avec les animateurs. Les années passent tellement vite, le temps où nos enfants voudront partir seuls arrivera très vite lui aussi alors pourquoi se priver de ces moments. Si j'ai envie de partir avec mon amoureux ou de manger avec lui en tête à tête ce n'est pas en partageant un buffet dans une salle peu chaleureuse en plus.

P1050714 2

IMG_2746

IMG_2738

 

Finalement après cette expérience au ski, mon opinion est nuancée. Justement parce-que la formule convient particulièrement bien aux vacances d'hiver. Que nous ayons ou pas été en club, les enfants auraient pris des cours la moitié de la journée, sauf que nous n'aurions pas eu la facilité d'avoir tout sur place. Je dois dire que l'efficacité de l'équipe était remarquable. Le jour de l'arrivée, une heure après la découverte de la chambre, nous prenions un apéro au bar, les skis et tout l'équipement étaient déjà loués et installés dans nos casiers au sous-sol près pour nos premières pistes le lendemain matin. 

Nous avons inscrit les enfants au club d'animations parce-que c'est cette équipe qui gère le retour après les cours et propose un goûter. 
Les enfants avaient tous cours l'après-midi mais ne sont jamais allés au club le matin où nous allions skier ensemble. Les repas nous les partagions également tous ensemble. Par contre, ils étaient demandeurs pour aller à la veillée entre 20 et 21h00. Les animateurs étaient tellement chouettes que même notre fils Paul, qui est le plus introverti, avait envie de participer.

Enfin quand je dis que nous mangions tous ensemble ça n'a plus été vrai que pour le petit-déjeuner, au bout de deux jours notre ado et ses 13 ans tout frais était à la table du club ado avec sa bande de nouveaux copains. Il y a eu une chouette alchimie entre ces enfants venus de plusieurs coins de France et je crois qu'ils ont tous passé une merveilleuse semaine. Cette semi liberté a permis à chacun de trouver son compte et cette semaine a été comme une trève dans les tensions du quotidien liées au collège et aux problèmes de comportement.

Ce rapprochement entre nous 6 est ce que j'apprécie le plus dans les voyages et c'est aussi pour ça que je ne suis pas fan des vacances en groupe. Je savoure mon cocon tant que c'est possible comme la mère poule que je suis ;-)

Alors voilà, ski le matin avec les petits, ski l'après-midi à deux à la cool quand même après avoir mangé, digéré, lu ou tricoté un peu. 
Retour pour récupérer les enfants après le goûter. Quelque fois nous étions accueillis à la sortie des pistes par un petit stand de vin chaud de notre club et ça faisait bien plaisir. Souvent les enfants réclamaient encore la piscine avant d'aller manger et l'homme s'offrait un petit sauna. Et puis on aimait se faire plaisir avec un cocktail agrémenté chaque jour de petits grignotages différents avant d'aller manger. C'est ce qui me manque le plus parfois un soir de semaine pour relâcher la pression ;-) Mais bon on ne va pas tourner alcolo non plus. 

Bref, vous l'aurez compris c'était plus que cool. Et même si la nourriture reste le point faible de ce genre d'endroit, c'était pas mal le temps d'une semaine d'éviter toute prise de tête pour faire manger ça ou ça aux enfants, qui profitant de la formule buffet, n'ont mangé que ce qui leur plaisait.

Un club c'est aussi des animations le soir. Là aussi j'avais quelques craintes mais on n'a forcé la main de personne et c'est resté très soft. Nous n'avons pas manqué le spectacle des enfants plutôt sympa et auquel ils étaient fiers de participer. Le soir du 31 ce sont les animateurs qui nous ont préparer un spectacle franchement chouette.

Et enfin cerise sur le gâteau, une météo de rêve, une des régions de France où il y avait le plus de neige et un beau ciel bleu tous les jours même le premier janvier sur la route du retour de quoi faire le plein de bonnes ondes pour commencer 2017.

IMG_2787

Résultat de l'opération ils veulent tous y retourner l'an prochain ;-)

 

Posté par tulipette à 11:28 AM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
mardi 3 janvier 2017

2017, une nouvelle année

A tous ceux qui passent encore par ici je souhaite une pétillante année 2017.

Je me le souhaite également à moi même parce-que j'ai parfois l'impression de manquer de jus par rapport à "avant". Ça a tendance à m'énerver cette baisse d'énergie, alors que j'en ai toujours débordé. On ne va pas se plaindre dès début janvier ma petite dame mais le fait est qu'on ne rajeunit pas ;-)

J'ai profité de cette journée de rentrée des classes pour trier un peu mes photos, celles des supers chouettes vacances que nous venons de passer au ski (j'en reparlerai en principe) mais aussi celles qui vont composer notre calendrier 2017, je suis toujours en retard  mais je profite à chaque fois de réduction pour le coup.

Enfin, j'ai commandé nos cartes de voeux, même topo, rarement à l'avance pour ça aussi mais elles arrivent toujours avant fin janvier.

Je retiens deux photos de ce tri, une prise aujourd'hui et l'autre il y a plus ou moins un an....

janvier16-17

 

Biensûr le ciel est nettement plus bleu aujourd'hui qu'en janvier 2016 mais je me réjouis surtout de tous les changements de la maison et ça me donne le sourire et du courage pour la suite de cette aventure.

A bientôt

 

Posté par tulipette à 04:43 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
lundi 28 novembre 2016

Un w-e productif

Après avoir bossé comme des dingues pour terminer l'intérieur de la maison avant l'arrivée des habitants de l'été, nous n'avions plus vraiment poigné dans un marteau depuis la rentrée scolaire. Nous dormions un peu sur nos lauriers et avons un peu profité ;-)

Certain matin je me réveille toute cassée et je me demande si c'est bien la même personne qui l'an dernier a peint toute la maison.

Et puis les projets recommencent à prendre forme, d'abord dans une conversation, puis en croquis. On demande des devis, on se renseigne et la machine se remet en route. Cette année il reste l'extérieur à améliorer et la grosse partie consiste à refaire la terrasse. Pour l'instant c'est un patchwork de dalles beiges, de béton fait à l'arrache et de carreaux de terre cuite.
Au départ nous pensions remettre du carrelage éventuellemet par dessus mais vu les gros problèmes de niveau on s'est résolu à tout casser et pour apporter un peu de modernité j'ai pensé à un béton ciré. Pour économiser un peu les frais nous cassons nous même l'existant.

Ce magnifique dernier w-e de novembre nous a donné l'énergie de commencer.

terrasse8

 

Arsène et Henri étaient spécialement heureux de casser. Arsène me rappelle tellement Henri au même âge. Les terrains étant tellement mouillés par les pluies de la semaine que le foot était annulé ce w-e ce qui nous a laissé plus de temps avec notre ado et nous a fait du bien par la même occason. Travailler en famille autour d'un but commun nous a fait passé à tous de bons moments oubliant les soucis liés au collège.

terrasse4

Pendant qu'Anna commençait à récolter les olives en bien plus petite quantité que l'an dernier,  j'ai trié les chaussettes au soleil fait du pain et des buns pour les hamburgers du soir. L'après-midi, c'est Anna qui a cuisiné un bon cake au chocolat pour le bonheur de tous les ouvriers.
gâteau1

 

De l'autre côté de la terrasse, c'est dans la cuisine d'été que Paul et son papa ont construit une paroi en bois de coffrage, une autre idée qui avait germé il y a 2 semaines!terrasse6

 

Et ce matin en rentrant de l'école je me demande si on ne devrait pas couper ses sapins à l'angle de la maison...
sapin1

Posté par tulipette à 10:58 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 22 novembre 2016

Pluie de couleurs

C'est la pluie qui me ramène à vous. 
Hier pour la deuxième fois en une semaine je suis allée à Ménerbes, j'y ai trouvé un médecin ce qui n'est pas une mince affaire quand on arrive quelque part. J'étais déjà allée dans ce beau village, souvent l'été mais l'adresse du médecin m'a amenée dans un coin qui m'était encore inconnu.
L"heure de l'école allait presque sonner hier quand je suis partie et je n'avais pas le temps de prolonger l'émerveillement des champs de cerisiers sous la pluie. Quand on pense aux cerisiers on les imagine tout fleuri au printemps ou gorgés de cerises un peu plus tard mais les découvrir à moitié défeuillés sous un ciel tout gris, c'est tout aussi beau.cerisiers

 

J'y pensais encore ce matin, c'était comme un appel irrésistible. J'ai lancé une lessive et j'ai enfilé mes bottes. Dix minutes plus tard, mes pieds foulaient ce lumineux tapis orangé. Il pleuvait toujours un peu mais l'air était très doux, on a 15°C. village

 

J'étais en contre bas du village, d'où qu'on vienne c'est ainsi qu'on découvre le lieu. C'est une image de carte postale qui m'a donné l'envie de poursuivre l'aventure. Ménerbes fait partie de ces beaux villages de Provence, très animés l'été. Mais en novembre, il n'y a pas un chat dans les rues, les magasins et galeries sont presque tous fermés ou à horaires réduits.
Cet état de ville endormie, ce calme, c'était un vrai cadeau. Ma promenade je serais incapable de la refaire, je marchais, je découvrais une nouvelle ruelle étroite, je la prenais, j'aboutissais ici ou là, je reconnaissais un lieu, empruntais une autre rue. Hier j'avais voulu voir l'église mais une énorme flaque me barrait la voie. Aujourd'hui équipée de mes bottes, je l'ai traversée comme une enfant qui a trouvé l'énigme du passage secret.

eglise2

 

Comme j'aurais aimé découvrir ce qui se passe derrière toutes ces vieilles portes. portes1

 

 

Et encore plus derrière celle de la maison où vécu Dora Maardoramaar2

 

Si j'ai apprécié cette escapade en solitaire, j'aurais bien aimé que mon amoureux soit là pour franchir avec lui la porte d'un des restaurants ouverts dont la carte et la cheminée au feu de bois me faisaient de l'œil. Ce sera pour une autre fois.

Pour ne pas démentir ce panneau, le soleil semble vouloir revenir.
meteo

 

A bientôt pour une autre balade.

Posté par tulipette à 02:43 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 14 septembre 2016

Retour à Copenhague

Je n'ai pas regardé la télévision une seule fois de tout l'été. Ça ne m'a pas du tout manqué. Je pourrais certainement m'en passer toute l'année mais je crains le comité de réclamations des 6-12 ans de la maison. Quoi qu'il en soit je ne renie pas une bonne soirée canapé même si généralement j'en profite aussi pour tricoter ou repasser (pour le coup debout derrière ma planche).
Et puis à la télé il n'y pas que des conneries et parfois une émission peut être le début d'une aventure, une source d'inspiration. Des racines et des ailes consacrée à Londres m'avait donné l'envie de m'inscrire au semi marathon qui traverse tous les parcs royaux, ce que j'ai fini par faire.

IMG_1356

En mai dernier l'émission Aventure au musée sur Arte consacrée au musée Louisiana m'a donné l'irrémédiable envie de retourner à Copenhague avec mon homme. Si la première fois, nous y étions allés pour son boulot, cette fois c'était un choix résultant de l'énorme coup de cœur que j'avais eu pour cette ville. Le temps passe décidément très vite, je pensais que ça faisait trois ans mais ça en faisait déjà 4.
Profitant des camps scouts où les trois grands étaient, nous avons vraiment savouré cette parenthèse dépaysante dans notre été. Arsène, le malheureux a passé ce temps à jouer avec son cousin préféré.
Nous avions vraiment apprécié notre hôtel en 2012 et pour faire simple nous avons repris le même. Il a l'avantage d'avoir un petit espace spa très appréciable au bout d'une journée à sillonner la ville. Et c'est là que nous nous sommes posés le soir de notre arrivée avant d'aller au même resto qui nous avait également beaucoup plu comme si nous avions nos petites habitudes ;-)

IMG_1473IMG_1310

Pour être tout à fait honnête, mon amoureux ne partageait pas le même enthousiasme que moi pour ce voyage. S'il était partant sur le principe d'une petite escapade à deux, il aurait préféré quelque chose de plus nature comme de la rando en montagne ou pire une virée à vélo ;-) Mais en fille de la campagne, j'aime trouver mon dépaysement à la ville. Nous en sommes arrivés au deal que l'an prochain c'est lui qui choisirait la destination! En attendant il s'est pris au jeu de notre séjour et c'est lui qui a proposé que nous fassions une visite guidée parce-que si c'est pour se balader autant apprendre quelque chose. 

IMG_1324

 

 

Le premier matin nous avons donc rejoint la place de l'hôtel de ville où les parapluies jaunes de Freewalkingtours étaient facilement repérables. Notre guide Roger avait juste ce qu'il fallait de talent et d'humour pour captiver son public et les trois heures du grand tour ont passé vraiment très vite. Le principe est simple on paye en fonction de notre satisfaction et les guides font tout ce qu'il faut pour que nous le soyons.

IMG_1339

Après la visite petit lunch au bord de l'eau où quelques personnes se préparent à plonger alors que d'autres prennent le soleil sur des transats.

IMG_1361

 

Et nous reprenons la route mais cette fois sur deux roues sans effort grâce aux vélos électriques. Ces vélos n'étaient pas encore présents il y a 4 ans même si nous avions déjà fait du vélo comme de nombreux Copenhaguois. Le système est très simple, on se crée un compte à une des bornes de départ et ensuite on prend et on remet son vélo là ou ailleurs. Ne pas oublier que si le vélo électrique nécessite moins d'effort, il implique une certaine vigilence par rapport à la durée de la batterie. 

IMG_1369

 

Egalement équipés d'un système GPS, nous n'avons plus eu qu'à suivre les indications pour rejoindre Amagerstrand promenade qui à peine à 5 kilomètres du centre ville est un véritable havre de paix entre les dunes et la mer. Nous avons adoré cet endroit si bien conçu avec ses pistes cyclables sinueuses en béton, ses bancs en bois, les stands de boisson à l'architecture épurée et surtout les magnifiques pontons de bois depuis lesquels on peut plonger dans la mer et en ressortir par de très graphiques échelles oranges.

IMG_1374IMG_1381

 

Avant de rejoindre le spa, nous avons visité quelques boutiques mais vraiment de manière anecdotique. Si j'avais passé une journée seule à arpenter les magasins en 2012, ce n'était pas du tout l'objectif à deux ;-) Et comme les prix sont plutôt élevés aucun regret.

IMG_1402

 

Le lendemain, nous avions prévu d'aller au musée Louisiana, but premier de notre voyage. Pour ce faire, on peut prendre un train au départ de la gare de Copenhague centre à deux pas de notre hôtel. La durée du trajet est d'environ 30 minutes auxquelles s'ajoutent 10 minutes de marche. Nous avions acheté un billet combiné musée/train et nous nous en sommes félicités en constatant la longue queue devant le musée à notre arrivée.

IMG_1457

L'endroit est tout à fait surprenant. On ne soupçonne pas dans ce quartier paisible qui me rappelait ceux de la côte belge la présence d'un musée de renommée internationale. L'entrée se fait dans la cour de cette belle villa point de départ du musée à sa création. Son fondateur l'aurait nommé Louisiana en hommage aux trois épouses du précédent propriétaire qui s'appelaient toutes Louise.

IMG_1434

 

Contrairement à d'autres musées d'art moderne, celui-ci à un capital accueil et humain incomparable. On s'y promène comme dans une grande maison et alors qu'on ne la devine pas de la rue on découvre une vue magnifique sur la mer à l'arrière ainsi qu'un superbe jardin où il n'est pas interdit de courir dans l'herbe. Les enfants utilisant même sa pente naturelle pour y faire des roulades dans la plus grande liberté. L'art est partout dedans comme dehors faisant partie intégrante du décor.

IMG_1441IMG_1447

 

Même si nous ne sommes pas des férus de musée nous avons vraiment beaucoup aimé cet endroit où je retournerais volontiers avec les enfants. Nous y avons également mangé le midi retrouvant dans nos assiettes l'art de vivre et la déicieuse et saine cuisine danoise. La boutique du musée est également très attirante et bien achalandée.

IMG_1454

 

Dans l'après-midi, nous avons rejoint le centre et refait un peu de vélo. Nous avions envie de jeter un coup d'œil à l'énigmatique quartier Christiania. Cette zone habitée au début des années 70 par des squatteurs est devenue un véritable microcosme où une communauté alternative a trouvé sa place et vit de manière indépendante du système danois. Avec le temps, le lieu est également devenu très touristique même s'il est interdit d'y prendre la moindre photo en partie parce-qu'on y trouve du canabis en vente libre. Freewalkingtour propose également des visites guidées de ce quartier que aurions certainement faite avec un jour de plus.

IMG_1459IMG_1469

 

La pluie menace mais nous avons de la chance l'averse tombe au moment de notre dernier moment spa.
Le ciel est à nouveau serein lorsque nous partons à la recherche d'un resto pour le soir. Nous sommes attirés par le Meatpacking district qui comme son nom l'indique est le lieu des anciens abattoirs de la ville. Situé derrière la gare et de notre hôtel il attire une population jeune et branchée. Les bâtiments sont restés dans leur jus et ça contribue grandement au charme des lieux.

IMG_1411

 

Nous avons opté pour un resto organique et même si je ne comprends pas bien ce terme nous avons très bien mangé ;-)
Nous avons terminé la soirée par un dernier tour en vélo by night pour rejoindre un club de jazz renseigné par notre super guide Roger.
Vu le succès de ces vélos, il n'y en avait plus à la borne proche du club pour le retour, nous avons marché passant une dernière fois devant le célèbre parc d'attractions Tivoli où nous ne sommes pas plus allés cette fois que la précédente mais où nous irions certainement le jour où on reviendra avec les enfants. 
Si nous aspirions beaucoup à ce voyage en amoureux après une année de changement plutôt intense, nous avons trouvé que Copenhague était une ville tout à fait faisable avec des enfants. Il y a encore bien des choses que nous pourrions découvrir et on espère que ce n'est pas notre dernière visite même si tant d'autres endroits nous tentent.

IMG_1487

 

 

 

 

 

Posté par tulipette à 11:09 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 12 septembre 2016

6 ans pour Arsène et un nouveau septembre

Je vous ai laissé trois mois dans ma cuisine, c'est un peu long même si elle est bien équipée ;-)
Dans ces trois mois il y avait les grandes vacances qui comme chaque année ont passé très très vite. 

Après un mois passé au pays pendant lequel d'autres que nous ont profité de nos murs du Sud, nous sommes rentrés le cœur un peu serré en Provence. 

L'année dernière lors de ce premier repas, nous arrivions dans cet endroit qui était prometteur mais que nous n'avions pas encore apprivoisé. Il y avait 4 murs et un toit mais ce n'était pas encore chez nous. Pourtant l'impression que j'avais alors d'avoir deux vies s'est confirmée au fil des mois. 

Comme l'an dernier, nous avons fêté Arsène quelques jours après notre arrivée, 6 ans pour notre bébé et aussi une entrée au CP.

IMG_1918

 

Je suis tellement contente qu'il ait maintenant le même horaire que Paul et Anna que ça m'a permis de ne pas sombrer dans la nostalgie de cette nouvelle étape à franchir. Et puis il est lui aussi tellement heureux d'être dans la même cour que ses aînés qu'il n'y pas de quoi déprimer. 

Malgré tout, j'ai l'impression que c'est seulement cette semaine que j'arrive à reprendre un rythme scolaire. Fin août a été marqué par un festival de visites, de sorties et d'apéros avec les amis de passage. Arsène a eu la chance d'avoir sa marraine puis son parrain à la maison et ensuite c'est Paul qui a pu profiter une semaine de son parrain. Il y a eu de grandes tablées, des lits faits et défaits, une tente dans le jardin pour optimiser le nombre de couchages, des plongeons encore et encore, des bbq et des pizzas, des parties de Molkkÿ qui ont fait une sérieuse concurrence à la pétanque locale.

Alors voilà, le rythme revient peu à peu. 

De mon côté, même si je ne retourne pas au boulot, je travaille à une meilleure organisation. Mon esprit créatif a tendance à me jouer des tours, à me disperser dans des tâches trop éparpillées et à me faire perdre beaucoup de temps. Hors, du temps, je constate que j'en ai vraiment besoin une fois que les enfants rentrent de l'école. Si ils sont plutôt débrouillards dans la vie, ils ne sont pas du tout autonomes pour leur scolarité. Je ne sais pas encore ce que ça va donner avec Arsène mais à force d'entendre les grands dirent que l'école c'est nul et que les devoirs c'est chiant, ça risque de l'influencer.

Entre difficultés scolaires et manque d'envie de travailler, les devoirs prennent un temps considérable et afin de ne pas y ajouter plus d'énervement je dois absolument me dégager de toute autre activité à ce moment là et donc m'ORGANISER mieux. 

A part ça, c'est quand même bien plus facile que l'an dernier d'arriver dans une école déjà connue. Le jour de la rentrée, plan vigipirate oblige, les parents n'ont pas pu accompagner leurs enfants dans la cour mais comme nous étions en terrain connu ça n'a pas posé de problème. Les CP ont quand même eu un accueil un peu à part 30 minutes après les autres. Paul en CM2 a une nouvelle maîtresse, comme je l'espérais Anna a la même maîtresse que Paul l'an dernier que j'appréciais beaucoup et la maîtresse d'Arsène rencontrée lors de la réunion de rentrée me fait une bonne impression. 
Nous croisons les doigts pour que l'année d'Henri au collège soit moins chaotique que l'an dernier. Nous ne faisons pas que croiser les doigts, nous sommes derrière lui chaque jour et ça nous prend une grande énergie. Les deux mois de vacances ont été comme une parenthèse enchantée mais l'adolescence n'en est vraiment pas une...

Même si nous sommes déjà le 12 septembre, je vous souhaite une belle rentrée. Je n'attendrai plus aussi longtemps pour revenir par ici.

Posté par tulipette à 10:39 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
mardi 14 juin 2016

Portes ouvertes #3 Epopée d'une cuisine

Alors nous y voilà, cette fois je rentre sans détour dans le sujet, l'avant, le pendant, l'après et le maintenant de notre cuisine dans le Sud.

Commençons par ce qu'il en était quand nous avons visité la maison. Au bout à droite, une porte menait vers le garage, aujourd'hui un salon télé, juste à côté la porte d'une douche/wc, aujoud'hui il y a toujours un wc mais sa porte n'ouvre pas sur la cuisine elle est dissimulée derrière un placard. Les deux portes sur le mur droit n'existent plus puisque tout le mur a été abattu et la seule porte actuelle est positionnée différemment. La partie du fond après l'arcade servait de coin bureau.

Si on regarde la photo du bas on tourne le dos à la photo du haut, toute la cloison à gauche a disparu. La porte donnait vers le hall d'entrée qui n'était qu'un lieu de passage et qui est devenu notre salle à manger.

avant

Notre cuisine vient de chez le grand suédois, parce-que nous étions sur place en Belgique pour les differents r-v de commande mais aussi, et surtout, parce-que c'était plus avantageux nous l'avons achetée près de chez nous et nous l'avons transportée en camionnette de location (voir ce billet) Nous avions vraiment l'impression de partir à l'aventure. La maison était toujours en travaux, à l'étage les carreleurs travaillaient pendant qu'en bas les électriciens terminaient l'installation. Nous n'avions de l'eau courante que dans le lave mains du wc, dormions sur des matelas et il n'y avait pas encore d'escalier. Mais nous étions hyper motivés parce-qu'une semaine plus tard une équipe de "volontaires" venaient nous aider et nous avions vraiment besoin d'un peu plus de commodités pour les accueillir ;-)

voyage

Nous sommes restés 3 jours et nous avons fait le plus possible, monter une grande partie des meubles, peindre l'escalier et ensuite le placer sans compter quelques obligations boulot pour mon homme. Quand j'y repense, je suis contente que ça soit derrière nous mais nous avions des délais tellement courts que nous ne nous posions pas trop de questions.

avant le voyage3

Quand nous sommes arrivés fin août nous en étions là, le plafond était peint d'une couche de primaire et les meubles tous montés. Il nous manquait encore un lave-vaisselle et une hotte. Nous n'avions pas encore construit la cloison basse qui devait séparer l'espace cuisine de l'espace bureau/vestiaire à la hauteur des caisses sur la photo.
IMG_3180
En étant sur place, même s'il restait beaucoup de travaux de finitions, c'était quand même plus simple.
C'était une petite victoire, le jour où nous avons suspendu cette étagère trouvée des mois avant lors d'un voyage de prospection pour des sols. J'avais tellement de choses "importantes" à choisir pour cette maison qu'acheter cette petite chose futile m'avait donner l'énergie de continuer bien que je ne savais pas du tout ce que j'allais en faire. Elle est pourtant parfaite, j'y accroche mon tablier, mes torchons etc

IMG_3632
Accrocher quelque chose sur un mur ça voulait surtout dire que ce mur venait d'être peint et que ça n'était plus à faire.

Une chose dont je rêvais pour cette cuisine c'était d'une verrière atelier. Nous avions notre muret de séparation tout prêt pour en accueillir une le jour où des travaux plus décisifs seraient terminés. Puis un jour en allant chez Ikea (un peu ma deuxième maison à l'époque) j'ai vu qu'ils en avaient fabriquée une en bois dans leur show-room. 50 € de tasseaux de bois et un peu de peinture noire plus tard, nous avions notre fausse verrière. D'autant plus pratique qu'il n'y a pas de verre à laver ;-) Dans notre cas ils ne seraient pas vraiment utiles puisque c'est surtout visuellement que nous voulions une séparation. Et je vous assure que plusieurs personnes ne connaissant pas l'histoire nous ont complimenté pour notre belle verrière!

IMG_5120

Du coup, cette argent n'ayant pas été dépensé, j'ai eu plus de facilité à faire passer mon deuxième souhait: des zelliges Agnès Emery pour la crédence ;-) Si nous aimons le résultat, nous avons moins aimé le contact avec le fournisseur. Pour faire court, nous n'avons pas eu la couleur choisie au départ parce-qu'on nous a peu berné sur les délais. Ceux finalement posés sont plus foncés mais ça tranche finalement plutôt bien avec tout le blanc.

zelliges1
Pour finir, je me suis vite rendue compte que j'avais besoin d'une table de travail pour préparer les pizzas, les pâtes à tarte et poser un tas de choses aussi. Je n'avais pas envie d'aller encore chez Ikea et finalement j'ai utilisé une table qui était avant chez ma grand-mère. 
Nous avons remplacé le plateau gondolé par un séjour dans une grange et je l'ai recouvert d'une toile cirée Kitsh Kitchen agrafée sur tout le tour inférieur. Le piétement étant traversant, j'y ai juste posé une planche coupée sur mesure qui est parfaite pour y ranger les paniers destinés à aller au marché ainsi que des plateaux.

IMG_5124IMG_5125

Dans la mesure du possible, j'aime les cuisines sans meubles hauts et avec des colonnes de meubles encastrées et non collées au plan de travail. J'ai résussi à le fare ici en casant le frigo, des placards de rangements et un m-o dans un seul bloc en partie sous l'escalier. Par contre je n'avais pas la même profondeur partout mais comme tout est encastré ça ne se voit pas ;-)IMG_5128
Il reste une couche de blanc à mettre sur une partie du plafond, on pourra alors fixer les spots déjà achetés. Ces plafonds sont en partie la cause de cette grosse tendinite pas encore tout à fait oubliée et qui m'empêche encore de terminer le boulot. C'est mon homme qui a finalement peint la partie blanche au-dessus de la crédence, lui qui n'a jamais été le peintre de la maison mais plutôt l'électricien. Il a pu ainsi poser l'élément final, ces appliques noires en porcelaine Zangra.IMG_0401

Et voilà, on a fait le tour, reste le plaisir de cuisiner et surtout de manger.

Posté par tulipette à 08:35 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 12 juin 2016

En mode lâcher prise

Juin est déjà bien entamé, la graine des vacances a bien germé dans la tête des enfants. Il faut dire qu'avec une fin d'année aussi cool ce n'est pas difficile de lâcher prise et de se sentir déjà en congé d'autant plus quand le soleil brille comme ici. 

IMG_0395
vide grenier de Bonnieux ce matin

Si vous me suivez depuis longtemps, vous devez savoir que je suis particulièrement soulagée quand arrive la fin de la laborieuse période des examens qui fait qu'en tant que maman on souffre autant que si on les passait nous même. Je sais qu'il y a des chanceuses qui ont des enfants ultra autonomes pour les études mais comme ça n'est pas mon cas, c'est à chaque fois pénible.

Sauf que cette année en France, il n'y a pas l'ombre d'un examen à l'horizon. Ce n'est pas spécifique à l'école de mes enfants, non c'est comme ça partout. Si j'y gagne en zenitude, je dois dire que je suis plutôt sceptique d'un point de vue formatif. Pour les plus jeunes en élémentaire, le rythme scolaire ne change pas vraiment mais au collège on sent vraiment que ça part dans tous les sens pour rester polie. Les conseils de classe sont presque terminés, plus aucun enjeu en vue, les manuels doivent être rendu vendredi et bien que la responsable du collège m'ait confirmé que les cours continuaient, force est de constater que les classes se vident de jour en jour.

Alors pour mon fils qui a déjà de gros problèmes avec la discipline, c'est une formidable tentation d'aller faire le pitre dans ces cours à public réduit...  
C'est donc un comble, mais je souhaiterais tout d'un coup une bonne session d'examens, parce-que pour ça je sais qu'il aurait fait l'effort et qu'en plus ça lui aurait donné l'occasion de remonter sa moyenne. Ça je le sais parce-que c'est mon fils et que je suis sa mère et que les examens m'ont sauvées d'un échec plus d'une fois ;-) Il a un cours où il a une seule note sur tout le dernier trismestre, une seule mauvaise note qui résume 2 mois et demi de cours, je trouve ça aberrant!

Et quand bien même les examens auraient été à motié réussis, réviser n'est pas du temps perdu. On en retient toujours quelque chose et ça prépare à l'étude pour plus tard. Je préfère ne pas encore penser au moment où nous reviendrons en Belgique et où il se prendra ces cessions en plein dans les dents #çavafairemal 

Drôle de w-e, l'homme est parti en séminaire depuis hier, je suis seule avec les enfants et je voulais prendre un peu de temps pour vous montrer notre cuisine avant/après et puis le sujet de la fin de l'année est arrivé sans crier gare alors je pense que je vais le reporter à plus tard. D'ailleurs elle vient d'où cette expression? Si vous voulez le savoir cliquez ici

Bref une première année scolaire se termine depuis notre expatriation. Nous avons rencontré quelques embûches mais globalement ça se passe plutôt bien. Nous sommes depuis quelques mois confrontés au tourbillon de l'adolescence avec notre aîné qui a à peine 12 ans et demi. Je ne peux pas dire si ça aurait été différent si nous étions restés en Belgique, si il avait été dans l'école que nous avions choisie pour après la sixième primaire avec une partie de ses copains d'enfance. Au fond de moi je pense que non. Mais je peux dire que changer de pays est plus facile à gérer que dialoguer avec un ado.

Je ne sais pas combien de temps nous resterons mais ici comme ailleurs le temps file comme l'éclair et ç'est bon de se poser pour y penser et essayer d'en tirer le meilleur sans trop se prendre la tête.

A très bientôt dans la cuisine ;-)

Posté par tulipette à 04:26 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 18 mai 2016

Trouvailles du marché

S'il y a une chose que j'apprécie particulièrement ici c'est d'aller au marché. Je sais que nous avons aussi des marchés en Belgique mais je n'y allais jamais avec la même régularité qu'ici. Ici il n'y a qu'à choisir le jour de la semaine qui nous tente et invariablement il y a en a un pas loin. La météo fait aussi partie du plaisir. Evidement plus sympa de partir en tongues le panier sous le bras qu'emmitouflée dans un manteau même si c'est un peu cliché. Les jours de mistral, l'écharpe est plus que bienvenue ;-)

IMG_6012IMG_6013

Généralement j'y vais surtout pour les fruits et les légumes, quelquefois je m'installe dans la longue file du vendeur de volailles ou je craque pour un bouquet de fleurs. La dernière fois j'ai ramené du thé délicieux.
Et même si nous vivons ici, je continue d'associer marché et vacances dans mon imagerie mentale. 

Si certaines échoppes n'offrent que du brol; on trouve aussi des articles originaux et de jolies créations parfois mieux qu'en boutique. Quand ma sœur est venue il y a quelques semaines nous avons passé un certain temps devant un étal de tissus habituellement absent de ce marché là. Il s'agissait de tissus indiens rangés par gamme de couleurs. L'impression artisanale les rend assez fragile (lavage à la main très conseillé) mais nous avons quand même craqué pour quelques coupons. Les bleus étaient particulièrement beaux. 

Ma filleule qui était avec nous en a choisi un pour que je lui couse quelque chose, j'en ai pris un autre pour Anna et un pour moi. C'est ainsi que j'ai retrouvé ma machine à coudre. Sur base d'un modèle de robe d'un livre japonais j'ai cousu une robe pour Anna, une tunique pour ma filleule et, pour qu'elle ne soit pas déçue, j'ai fait la même robe à sa sœur avec un tissu vert de mon stock. 

Les poupées ont eu aussi droit à leurs petites créations. Ma filleule Jeanne est repartie avec sa blouse avant que j'ai le temps de la photographier, j'ai terminé la robe de sa sœur après leur départ et l'ai envoyée par la poste, Anna a eu le temps de jouer les modèles pour sa cousine. Quant à moi, je ne sais pas encore ce que je vais me faire avec mon coupon mais je sais que j'ai aimé retrouver la coupe et la couture.

IMG_5983IMG_5985IMG_5986

Posté par tulipette à 10:09 AM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :