C'est la pluie qui me ramène à vous. 
Hier pour la deuxième fois en une semaine je suis allée à Ménerbes, j'y ai trouvé un médecin ce qui n'est pas une mince affaire quand on arrive quelque part. J'étais déjà allée dans ce beau village, souvent l'été mais l'adresse du médecin m'a amenée dans un coin qui m'était encore inconnu.
L"heure de l'école allait presque sonner hier quand je suis partie et je n'avais pas le temps de prolonger l'émerveillement des champs de cerisiers sous la pluie. Quand on pense aux cerisiers on les imagine tout fleuri au printemps ou gorgés de cerises un peu plus tard mais les découvrir à moitié défeuillés sous un ciel tout gris, c'est tout aussi beau.cerisiers

 

J'y pensais encore ce matin, c'était comme un appel irrésistible. J'ai lancé une lessive et j'ai enfilé mes bottes. Dix minutes plus tard, mes pieds foulaient ce lumineux tapis orangé. Il pleuvait toujours un peu mais l'air était très doux, on a 15°C. village

 

J'étais en contre bas du village, d'où qu'on vienne c'est ainsi qu'on découvre le lieu. C'est une image de carte postale qui m'a donné l'envie de poursuivre l'aventure. Ménerbes fait partie de ces beaux villages de Provence, très animés l'été. Mais en novembre, il n'y a pas un chat dans les rues, les magasins et galeries sont presque tous fermés ou à horaires réduits.
Cet état de ville endormie, ce calme, c'était un vrai cadeau. Ma promenade je serais incapable de la refaire, je marchais, je découvrais une nouvelle ruelle étroite, je la prenais, j'aboutissais ici ou là, je reconnaissais un lieu, empruntais une autre rue. Hier j'avais voulu voir l'église mais une énorme flaque me barrait la voie. Aujourd'hui équipée de mes bottes, je l'ai traversée comme une enfant qui a trouvé l'énigme du passage secret.

eglise2

 

Comme j'aurais aimé découvrir ce qui se passe derrière toutes ces vieilles portes. portes1

 

 

Et encore plus derrière celle de la maison où vécu Dora Maardoramaar2

 

Si j'ai apprécié cette escapade en solitaire, j'aurais bien aimé que mon amoureux soit là pour franchir avec lui la porte d'un des restaurants ouverts dont la carte et la cheminée au feu de bois me faisaient de l'œil. Ce sera pour une autre fois.

Pour ne pas démentir ce panneau, le soleil semble vouloir revenir.
meteo

 

A bientôt pour une autre balade.